Roulette Doodle Bug

La bombe volante V1, aussi connue sous les noms anglais “Buzz Bomb” ou “Doodle Bug”, était une des armes miracles d’Hitler qui devait aider l’Allemagne à conquérir les alliés. Le V1 est le premier missile sol-sol et même s’il était rudimentaire, il était très avancé pour l’époque. Le V1 pouvait causer des dommages importants, mais avait peu d’effets stratégiques car la population civile en était les victimes. Les alliés ont par contre du détourner beaucoup de main d’œuvre et de matériel pour les combattre.
Mon aquarelle illustre un “Tempest HawkerV” portant le code JF-E à la poursuite d’un “Doodle Bug”. Ce “Tempest” est un des nombreux avions pilotés par le célèbre aviateur français Pierre Clostermann qui a volé avec le RAF Anglais à partir de1942 jusqu’à la fin de la guerre en 1945.
Le “Hawker Tempest” était un des avions de chasse le plus rapide et le plus formidable de la Seconde Guerre. Ayant évolué à partir du “Hawker Typhoon” truffé de ‘problèmes de croissance’. Le “Tempest” est devenu un avion de chasse versatile, durable et agressif. Il excellait dans les attaques au sol et les attaques contre les navires. Avec un engin de 2,400 chevaux-vapeur, il pouvait voler à une vitesse de croisière de 640km/heure et son incroyable accélération en faisait un des seuls avions à pouvoir intercepter le V1 qui volait à 640km/h. À eux seuls les pilotes des “Tempest” ont détruit 640 des 1,846 V1 captés par des avions.
Quelques 9,521 bombes volantes ont été lancées vers le sud-est de l’Angleterre et tard pendant la guerre un autre 2,448 ont été lancées vers Anvers (Antwerpen) et autres sites en Belgique. Portant une ogive d’une tonne, le missile pouvait détruire complètement une cible mais plus souvent qu’autrement le missile atterrissait loin de la cible, un caprice du H-tech circa 1940!  Malgré tout, les attaques des V1 ont fait 22,892 victimes et détruit 1,127,000 habitations.

Attaquer un V1 était une affaire risquée. Le revêtement d’acier du V1 ne pouvait être transpercé par les mitrailleuses de petit calibre et il n’y avait que peu de composantes vulnérables. Les quatre mitrailleuses du “Tempest” pouvaient être efficaces mais seulement si l’ogive du V1 explosait pendant l’attaque ce qui était souvent fatal pour l’avion de chasse et son pilote. Quand le pilote était à cours de munition, il utilisait alors une tactique qui lui permettait de déstabiliser le V1 et de le faire tomber. Le pilote devait placer son avion de façon à ce qu’une de ses ailes soit à quelques centimètres sous l’aile du V1. La turbulence provenant de l’aile du chasseur à proximité du V1 pouvait faire basculer celui-ci, et avec un peu de chance le faire exploser dans la campagne sans causer de dommages. Mon œuvre montre le moment où le pilote s’approche pour faire cette manœuvre.